AJOUTER À MA SÉLECTION

sous les jupes

  • Auteur/Compositeur Philippe Elno
  • Metteur en scène Marlène Noël
  • Distribution Elisabeth Wiener, Marlène Noël, Elisa Birsel
  • Nombre d'artistes sur scène 3
  • Genre : Théâtre
  • Durée : 1h15
  • tout public
  • Date: Du 06 au 29 juillet 2018
  • Début : 17h25 - fin 18h40
  • Date de relâches : les 12,22 ET 29 juillet 2018
  • Nom du théâtre : Theatre du rempart
  • Adresse : 56 rue du rempart Saint Lazare
  • Code Postal : 84000
  • Ville : Avignon
  • Pays : France
  • Téléphone de réservation : 0490853748 / 0981003748
  • Site internet : www.theatre-du-rempart.fr


Christiane 60 ans et Valérie 40 ans partagent un bureau dans une entreprise de transports où les routiers sont des routières...et ça roule !
Jusqu'au jour où le patron a la bonne idée de leur faire deux surprises: une jeune stagiaire pétillante de 25 ans et un miroir géant installé face à elles trois. Trois générations de femmes actives dans le même bureau vont devoir, le temps de trois saisons, apprendre à se dévoiler et à s'aimer. Pas sûr que les choses se passent comme prévu...

Une pièce de Philippe ELNO, mise en scène de Marlène NOEL, avec Elisabeth Wiener, Marlène Noël et Elisa Birsel

FIGARO MAGAZINE «Une charmante comédie avec des comédiennes aussi drôles que justes.»
PUBLIK'ART «Sous les jupes est un récit pétillant, une histoire parsemée de fraicheur et couverte par une mise en scène intelligente, faisant défiler les saisons et les générations, au rythme de la pièce.»


un choc de génération drôle et émouvant !
NOTE D’INTENTION
Philippe ELNO
Auteur et comédien depuis 1990,
Philippe Elno a écrit une quinzaine de
pièces dont voici les plus gros succès :
“Barcelone Amsterdam” (co-écrit et
joué avec Marlène Noël), “l’Abribus”
(joué avec Florence Foresti à la Gaieté
Montparnasse et à l’Olympia) et
”Simplement complexe” (joué avec
Denis Maréchal et mis en scène par Pef
des Robins des Bois)
PRESSE
Point de vue "l’auteur Philippe Elno nous régale de dialogues vifs, sans prétention et
un brin nostalgique dans ce sympathique choc des générations."
Eudes Lauriot Prevost
GALERIE
VIDEO