AJOUTER À MA SÉLECTION

L'Avalée des avalés

  • Auteur Réjean Ducharme
  • Metteur en scène Lorraine Pintal
  • Adaptation Lorraine Pintal
  • Distribution Benoît Landry, Sarah Laurendeau et Louise Marleau
  • Production: Production Théâtre du Nouveau Monde, en collaboration avec le Festival international de littérature 2016, en accord avec Les Déchargeurs / Le Pôle diffusion. Production déléguée Le Pôle buro / Ludovic Michel
  • Genre : Théâtre
  • Durée : 1h10
  • Date: Du 06 au 29 juillet 2018
  • Début : 12h50 - fin 14h00
  • Date de relâches : les 11,18 ET 25 juillet 2018
  • Nom du théâtre : Petit Louvre (Le) - Salle Van Gogh
  • Adresse : 23, rue Saint-Agricol
  • Code Postal : 84000
  • Ville : Avignon
  • Pays : France
  • Téléphone de réservation : 04 32 76 02 79
  • Site internet : https://petitlouvre.com/index.php/van-gogh

Elle s’appelle Bérénice Einberg, elle a une famille : un père juif, une mère catholique et un frère qu’elle aime d’amour. Ils vivent sur une île en banlieue de Montréal. La fratrie est mise dès son plus jeune âge au cœur du conflit conjugal des parents. Au milieu des tiraillements parentaux, Bérénice porte un amour inconditionnel à Christian, son frère, avec qui elle partage son imaginaire. Ainsi, ils s'évadent d'un quotidien pesant dans lequel les parents les instrumentalisent, les séparent. Toujours, elle revient à ses rêves.

PREMIÈRES FRANÇAISES
Tout m'avale... Je suis avalée par le fleuve trop grand, par le ciel trop haut, par les fleurs trop fragiles, par les papillons trop craintifs, par le visage trop beau de ma mère.
NOTE D’INTENTION
Réjean Ducharme, poète, romancier, parolier, créateur de toiles et de sculptures iconoclastes, a toujours créé des mondes insolites où l’enfant-adulte, celui qu’il nomme son « enfantôme », trouve un refuge en lui-même par crainte d’être dépossédé par les autres.

Tout dans L’Avalée des avalés est théâtral : les sonorités de la langue québécoise, ses couleurs inédites, ses idiomes, ses métaphores. C’est une langue qui cogne, qui bégaie, qui secoue et qui frappe le mur de la logique et nous atteint comme de véritables chocs électriques.

Le pari de l’adaptation scénique visait donc à restituer la substance de l’œuvre romanesque et la réalité d’une époque toujours aussi actuelle dans une dimension tragico-épique. J’ai donc ajusté ma plume à ce récit foisonnant qui tient davantage du conte philosophique que d’un texte de théâtre. Sa langue est si dévastatrice qu’il fallait la laisser s’imposer d’elle-même en y intégrant les envolées poétiques de ses chansons admirablement mises en musique par l’un de nos plus grands chanteurs québécois, Robert Charlebois.

Les enfants de Ducharme ne veulent pas grandir mais leur regard sur notre monde lui donne une dimension qui remplit le vide existentiel de nos rêves à la dérive. Ils sont et demeureront toujours des philosophes.
Lorraine Pintal
Soutien : Conseil des arts et des lettres du Québec, Conseil des arts du Canada et Air Canada
Contact pro :
Ludovic Michel
Gérant
06 82 03 25 41
lmichel.lepole9@gmail.com
http://lepolebylesdechargeurs.com