AJOUTER À MA SÉLECTION

Merci Vasectomie

  • Auteur/Compositeur Michaël Delacour
  • Metteur en scène Jo Pujol
  • Distribution Michaël Delacour
  • Genre : Humour
  • Durée : 1h
  • 15
  • Date: Du 09 au 31 juillet 2021
  • Début : 13h50 - fin 14h50
  • Date de relâches : les 13,20 ET 27 juillet 2021
  • Nom du théâtre : Atypik Théâtre
  • Adresse : 95 Rue de la Bonneterie
  • Code Postal : 84000
  • Ville : Avignon
  • Pays : France


Gentil misanthrope, voire bisounours sociopathe, Michaël Delacour s'interroge sur le monde moderne, et sur les raisons qui l'ont poussé à ne pas faire d'enfant.

A mi-chemin entre le stand up et le spectacle philosophique, Merci Vasectomie ravira les amateurs d'humour noir, à une époque où la liberté de rire de tout est sans cesse remise en question.

Michaël Delacour présente ici son deuxième One Man Show, pour la première fois à Avignon.


A 30 ans, Michaël s'est fait castrer. C’est pas une décision de justice, c’est son choix !
NOTE D’INTENTION
Merci Vasectomie a été un spectacle dur à accoucher, parce-que riche de beaucoup de sujets qui me touchaient beaucoup et dont je ne pouvais plus me passer sur scène.

Les enfants donc : faire le choix à 30 ans de ne pas en faire, alors qu’on les adore, qu’on a été beau-père et qu’on a adoré ça… Je sais que c’est un sujet qui fait réfléchir beaucoup de gens de ma génération, pour des raisons d’environnement, de choix de vie… La pression sociétale sur les femmes de mon âge qui n’en ont pas est souvent bien lourde… Je trouvais donc urgent d’en rire. Sans jugement, sans (trop de) parti pris, à travers mon histoire personnelle.

Les femmes, autre sujet d’une importance capitale pour moi, mais pour des raisons bien différentes du premier spectacle… Comment s’inscrire en tant qu’homme dans un discours féministe quand on aime les blagues graveleuses ? Comment parler des violences faites aux femmes, pour lesquelles il est urgent que les hommes prennent aussi la parole, avec humour, sans heurter ni ennuyer…

D’ailleurs, l’humour, là aussi un vaste sujet. Dans une époque où certains pensent qu’on ne peut plus rire de rien, où la liberté d’expression reste pourtant très forte avec internet, où les tribunaux défendent les humoristes mais où la presse les jette en pâture dès qu’une personne se dit offensée, j’ai voulu réfléchir sur la question. Propage-t-on le racisme ou est-on raciste si on fait une blague raciste, ou, est-ce qu’on se moque du racisme ? A-t-on le droit d’offenser pour faire bouger les lignes ? Est-ce que Desproges, pourrait encore exercer aujourd’hui ? Si oui, est-ce qu’un programmateur prendrait un risque en le faisant jouer ?

Pour égayer la liste des thématiques, j’ai aussi calé un passage sur les religions (ça plaît toujours), sur mes pulsions meurtrières (histoire que le public me trouve sympa), sur des mécanismes cérébraux (ça repose), et je me fous aussi un peu de la gueule des Vegan, de Paris, et comme de bien entendu je fais un parallèle entre les bienfaits du sexe et le conflit Israélo Palestinien. Si avec ça t’as pas envie de me programmer… je t’en voudrai pas. Mais essaye quand même, au milieu des menaces de mort tu auras aussi des gens qui auront aimé.
GALERIE