AJOUTER À MA SÉLECTION

Galilée, le mécano

  • Auteur/Compositeur Marco Paolini, Francesco Niccolini, Michela Signori
  • Metteur en scène Gloria Paris
  • Distribution Jean Alibert
  • Producteur(s) et/ou co-producteur(s) RB|D Productions
  • Genre : Théâtre
  • Durée : 1h45
  • Date: Du 03 au 26 juillet 2020
  • Début : 21h30 - fin 23h15
  • Date de relâches : les 8,15 ET 22 juillet 2020
  • Nom du théâtre : Espace Alya
  • Adresse : 31 bis, rue Guillaume Puy
  • Code Postal : 84000
  • Ville : Avignon
  • Pays : France
  • Téléphone de réservation : 04 90 27 38 23
  • Site internet : www.espacealya.com

En rupture avec son époque, Galilée valide la thèse de Copernic : la Terre tourne autour du Soleil ! La lutte de l’homme de science avec l’Église peut commencer... De l’invention de la lunette astronomique à la transformation de la physique en une science expérimentale, ce spectacle nous conte la vie tumultueuse d’un aventurier de la pensée. Jean Alibert nous tient en haleine : comment Galilée n’a t-il pas été brûlé ?

Et pourtant, elle tourne !
NOTE D’INTENTION
Si Galilée est une étoile, ma lunette est un récit.
La création d’un texte de Marco Paolini est une première, en France. Je ne me serais jamais retrouvé à répéter Galilée, le mécano, si je n’avais pas rencontré Elisabeth Bouchaud. J’ai rencontré Elisabeth il y a deux ans lorsque j’ai joué au Théâtre La Reine Blanche. Au cours de notre première conversation, avant même de nous connaître, nous avons parlé de Galilée. Même si je suis, depuis longtemps, comme l’espèce humaine toute entière, fasciné par le ciel et les étoiles, rien ne m’aurait décidé à prendre la parole un jour sur le fondateur de la pensée scientifique moderne. Je n’aurais pas osé. Cependant j’ai toujours eu une attirance particulière pour la vie de cet homme, Galilée, dont l’humiliation subie par l’abjuration est étroitement liée à la force de sa pensée et à son destin. Je ne suis pas scientifique. Je ne suis pas historien. Je suis comédien.
La pièce de Brecht m’a toujours semblé traiter plus de Brecht que de Galilée. Il me manquait l’instrument extravagant pour approcher Galilée avec les yeux et les oreilles écarquillés. Il me fallait un récit.
Marco Paolini est un des noms les plus connus en Italie de ce qu’on appelle le théâtre de narration. C’est un auteur-acteur, son théâtre se fonde entièrement, en parenté avec Dario Fo, sur la figure du narrateur. Il y a plus de trente ans, à Venise, nous avons joué sur le même tréteau.
« Jean, j’espère que tu trouveras la patience nécessaire pour faire tien ce travail. Le talent ne te manque pas, le reste il faudra le construire. Je t’embrasse. Marco ». Un frère de masques m’a transmis son récit comme un cadeau, pour le porter à l’assemblée des spectateurs, et les tenir en haleine. Voilà le sens du défi que je me propose de relever avec celle et ceux que la fortune à placé sur ma route, Gloria Paris, Anouk Audart et Roxane Mirza, mes complices.
Jean Alibert
PRESSE
France Inter : Un gros coup de cœur.
L'Express : Un acteur puissant, un savant prodigieux
La Terrasse : Jean Alibert captive et jouit de son art avec humour et simplicité
GALERIE
Contact pro :
Sabine Dacalor
Directrice des productions
0610010099
sabine.dacalor@scenesblanches.com

François Carricano
Chargé de diffusion
0663880743
francois.carricano@scenesblanches.com