AJOUTER À MA SÉLECTION

L'autre fille

  • Auteur/Compositeur Annie Ernaux
  • Metteur en scène Marianne Basler, Jean-Philippe Puymartin
  • Distribution Marianne Basler
  • Producteur(s) et/ou co-producteur(s) RB|D Productions
  • Genre : Théâtre
  • Durée : 1h10
  • Date: Du 04 au 24 juillet 2020
  • Début : 12h25 - fin 13h35
  • Date de relâches : les 10 ET 17 juillet 2020
  • Nom du théâtre : Avignon-Reine blanche
  • Adresse : 16 Rue de la Grande Fusterie
  • Code Postal : 84000
  • Ville : Avignon
  • Pays : France
  • Téléphone de réservation : 04 90 85 38 17
  • Site internet : www.reineblanche.com/avignon

Annie Ernaux adresse une lettre à sa soeur disparue deux ans avant sa naissance, morte à six ans, emportée par la diphtérie. Cette soeur dont elle découvre l’existence passée en entendant les bribes d’une conversation entre une cliente et sa mère dont les paroles “ Elle était plus gentille que celle-là ” se gravent à jamais dans sa mémoire. Elle, l’enfant vivant, dormira dans le lit de la sœur disparue, son cartable deviendra le sien, elle mettra ses pas dans les siens. Au fil de son existence, elle se construit contre elle, entre réel et imaginaire, au gré des objets, des photos, des paroles échappées.

Sauver quelque chose du temps
NOTE D’INTENTION
Toute famille se construit sur des absences, des disparitions, des silences, des secrets. Interroger ce que l’absence d’un être a provoqué sur la construction de toute une famille, est pour moi, passionnant. Après ma lecture publique de L’autre fille, il m’a semblé essentiel de prolonger l’aventure, de l’accompagner dans le temps, d’entreprendre un travail sur le la lumière et les sons qui viendront soutenir le vertige des silences, de l’indicible et de l’absence. L’autre fille est pour Annie Ernaux, l’un de ses textes les plus intimes. Ce récit fait pour moi écho à un autre récit enfoui lui aussi, de mon histoire familiale. Et il me semble que dans chacun de ses textes, Annie Ernaux dévoile un « événement » de notre vie personnelle et collective. J’éprouve une forme de reconnaissance envers l’auteure d’avoir pu mettre en mots si justes, si décapés, son histoire, pour nous permettre d’aller à la rencontre de la nôtre. C’est pour chacun de nous, un travail d’excavation, de retour à une mémoire ancienne, oubliée et retrouvée. Annie Ernaux dit qu’elle a écrit ce texte « parce qu’elle devait le faire et ignorait qu’elle devait le faire ».
Mes raisons de porter L’autre fille, à la scène sont les mêmes : Je dois le faire.
Marianne Basler
PRESSE
France Inter : C’est très très beau
L'Obs : Marianne Basler sublime
Médiapart : Moment de théâtre intense
GALERIE
Contact pro :
Sabine Dacalor
Directrice des productions
0610010099
sabine.dacalor@scenesblanches.com

François Carricano
Chargé de diffusion
0663880743
francois.carricano@scenesblanches.com