AJOUTER À MA SÉLECTION

Oscar et la dame rose

  • Auteur/Compositeur Eric-Emmanuel SCHMITT
  • Metteur en scène Lucie MURATET
  • Distribution Pierre MATRAS
  • Producteur(s) et/ou co-producteur(s) Marilu Production
  • Genre : Théâtre
  • Durée : 1h20
  • Date de représentation : Du 15 novembre au
  • Début : 20h30 - fin 21h50
  • Nom du lieu : Espace Paul Valéry
  • Adresse : 72, avenue Ardouin
  • Ville du lieu : Le Plessis Trévise
  • Pays : France

« Cher Dieu, Je m’appelle Oscar, j’ai dix ans, j’ai foutu le feu au chat, au chien, à la maison (je crois même que j’ai grillé les poissons rouges) et c’est la première lettre que je t’envoie parce que jusqu’ici, à cause de mes études, j’avais pas le temps. » Oscar, 10 ans, séjourne à l‘hôpital des enfants. Sa rencontre avec Mamie-Rose, ancienne catcheuse et bénévole, va illuminer son destin. Elle lui propose d‘écrire à Dieu et de faire comme si chaque journée comptait désormais pour dix ans... Une amitié singulière naît alors entre Oscar et la dame rose qui sont loin d‘imaginer à quel point cette complicité va bouleverser leur vie.

"Distiller sans pathos, ni complaisance, la poésie, la force, la violence et la finesse de ce texte."
NOTE D’INTENTION
"Nous avons choisi d’aborder ce texte, habituellement traité du point de vue de la dame rose, à travers le regard d’Oscar, sans filtre. Pierre Matras, 35 ans, joue le rôle d’un petit garçon de 10 ans atteint du cancer, avec dignité, pureté, naïveté et gravité. Les effets de mise en scène sont utilisés avec parcimonie et mettent en avant le jeu, moëlle épinière de ce spectacle. Notre démarche est de distiller sans pathos, ni complaisance, la poésie, la force, la violence et la finesse de ce texte avec toute la délicatesse et la pudeur qu’il requiert. Oscar, dans sa plus stricte intimité, alors qu’il s’adresse à Dieu, est submergé par son récit qui, petit à petit, s’imprime dans le corps, la voix de l’acteur, l’amenant à incarner les différents personnages de l’histoire. Le décor, une chambre d’hôpital aux proportions truquées, lui donnent le format d’un enfant. Cette dimension étrange donne une ampleur onirique à l’image. L’espace de jeu est envahi par une montagne de jouets, accumulation oppressante de cadeaux des parents. Le temps s’égraine sur ce huis clos au grès des différentes ambiances lumineuses qui se succèdent.
Enfin, la voix d’une dame âgée sur une bande-son à la tonalité presque documentaire, vient se poser sur la dernière image du spectacle. Le timbre familier et poignant de la réalité a pour but de faire apparaître une Mamie Rose que chacun reconnaît, lui conférant une portée universelle. "

Lucie MURATET
VIDEO
Contact pro :
Marie-Isabelle MASSOT
Chargée de diffusion
01.49.49.00.09
marisa@marilu.fr
www.marilu.fr

Guillaume BEYELER
Chargé de diffusion
01.49.49.00.09
guillaume@marilu.fr
www.marilu.fr