AJOUTER À MA SÉLECTION

LES DENTS DU PEIGNE

  • Auteur/Compositeur Stéphane TITECA
  • Metteur en scène Valérie LESAGE
  • Collaboration artistique Création musicale et sonore Guillaume Druel, Scénographie Danielle Marchal, Création lumière Léa Caraballe
  • Distribution Lina LAMARA, Alain LECLERC, Marc Van WEYMEERSCH
  • Nombre d'artistes sur scène 3
  • Producteur(s) et/ou co-producteur(s) La TITE Compagnie
  • Genre : Théâtre
  • Durée : 1h10
  • A partir de 12 ans
  • Date: Du 05 au 28 juillet 2019
  • Début : 17h30 - fin 18h40
  • Date de relâches : les 11,18 ET 25 juillet 2019
  • Nom du théâtre : Luna (Théâtre La)
  • Adresse : 1 rue Séverine
  • Code Postal : 84000
  • Ville : Avignon
  • Pays : France
  • Téléphone de réservation : 04 90 86 96 28
  • Site internet : www.theatre-laluna.com

« Les hommes sont comme les dents d’un même peigne : blancs noirs, croyants infidèles ».
Cette fable sombre et humaniste nous plonge dans un monde inconnu au parfum familier, où il est question de survie, mais surtout de l’instinct de survie…. Il y a Simon, Leila, Majnoun, pris au piège sur l’ile. Il n’y a ni bons ni mauvais, ni bourreaux ni victimes ; juste des hommes en quête de liberté ...
"On est tous les Dents d’un même Peigne »

Aprés le succès du CHOIX DES ÂMES (GRAND PRIX DU THEATRE 2015), la nouvelle pièce de STEPHANE TITECA (Editions DES CYGNES) :
NOTE D’INTENTION
Notre société est marquée par la violence. Cette violence provoque la peur… Celle qui encourage le rejet et nourrit une haine qui conduit aux solutions faciles. La loi du talion en est une. Elle donne le droit de disposer de la vie de l’assaillant, avec la vengeance comme moteur. Y aurait-il des vies valant moins que d’autres ?
« On est tous les dents d’un même peigne ; blanc, noir, croyant ou non » dit un hadith célèbre.
Leila, opprimée par Majnoun, veut se venger. Un jour, elle sauve un migrant, Simon, d’une mort certaine. Elle lui demande alors la vie de Majnoun contre la sienne. Majnoun est un personnage que rien ne sauve. Il est violent, violeur, voleur, trafiquant d’hommes. Il se sert de la religion pour justifier ses actes.

Même s’il s’agit du pire des hommes, s’il s’agit de se libérer ou de sauver sa vie, a-t-on le droit de l’ôter à quelqu’un ?
Simon a traversé la mer avec ses blessures, décidé à ne pas reproduire ses erreurs. L’intellectuel plein de bons sentiments est incapable de faire des choix. Confronté dans l’urgence à un choix vital, il a oublié et renié ses principes pour sauver sa vie. Arrivé sur l'Île rempli d’un immense sentiment de culpabilité, il se retrouve à nouveau face à sa conscience et ses paradoxes : se sauver lui et se perdre, ou mourir en refusant de tuer ? Le spectateur est livré à ses obsessions et à ses remords.
En choisissant de décaler le propos dans un avenir proche et dans une terre inconnue, j’ai cherché à m’échapper du quotidien et de la philosophie de comptoir servie, notamment sur les réseaux sociaux, comme réponse à l’égoïsme et à la haine. J’ai essayé de tendre vers une certaine universalité dans le propos.
Leïla et Simon sont victimes et peuvent devenir bourreaux. Leurs choix sont complexes. Loin d’un discours didactique, il s’agit de mettre en lumière ces personnages, de s’y attacher, de se divertir et d’utiliser l’émotion qu’ils peuvent procurer pour faire réfléchir. Sans manichéisme, je souhaite évoquer leur parcours au travers de leurs failles et de leurs interrogations et ainsi, renvoyer le spectateur à ses propres convictions et à ses propres choix.
GALERIE
Soutien(s) : Spedidam; Region Centre Val-de-Loire; Ville de Chambray-lès-Tours
Contact pro :
Patricia MORENO
Chargée de diffusion
0614306091
morenopatricia8@gmail.com
https://www.patriciamoreno.fr

Valérie CORNELIS
Presse
0624087913
valerie@comdesdemoiselles.com
https://www.comdesdemoiselles.com