AJOUTER À MA SÉLECTION

Ding Dong !

  • D’après Le Dindon de Georges Feydeau
  • Mise en scène Natalie Royer
  • Avec Quentin Allemand (musicien), Séverine Astel, Heidi Becker-Babel, Renaud Béchet, Pierre Germain, Benoît Martin, Natalie Royer, Jean-Philippe Salério, Christian Taponard
  • Production RB|D Productions, en accord avec Momus Group
  • Genre : Théâtre
  • Durée : 2h10
  • Date: Du 05 au 26 juillet 2019
  • Début : 19h05 - fin 21h15
  • Date de relâches : les 15 ET 23 juillet 2019
  • Nom du théâtre : LaScierie
  • Adresse : 15 boulevard du Quai Saint-Lazare
  • Code Postal : 84000
  • Ville : Avignon
  • Pays : France
  • Téléphone de réservation : 04 84 51 09 11

Partant d'une mise en scène filmée en 1969 de la Comédie-Française du Dindon de Georges Feydeau pour l'émission Au théâtre ce soir; Ding-Dong propose, 50 ans après, une version burlesque et furieusement dynamique où les interprètes jouent à jouer.
Sur le rythme infernal de cette orchestration, de ces rencontres apparemment fortuites et de ces entrées et sorties foudroyantes, neuf interprètes entament la dignité apparente des personnages de Feydeau.

Car ce que Georges Feydeau avait en outre, et sans partage, c’était le pouvoir de faire rire
infailliblement, mathématiquement, à tel instant choisi par lui et pendant un nombre défini de secondes.
Sacha Guitry
NOTE D’INTENTION
Nous allons partir de la version filmée en 1969 et jouée par les comédiens de la comédie française. Ce sera notre base. Il s’agit dans un premier temps, de reproduire cette version de 1969 avec les signes du décor de l’époque et les conventions théâtrales du moment. Reproduction vocale et reproduction corporelle.
J’aime passionnément le jeu et le rythme des acteurs de cette version. La théâtralité viendra de ce que cette imitation de style et cette imitation de rythme produira dans le corps des comédiens d’aujourd’hui.
Nous allons donc dans le premier acte faire l'éloge de la copie, ou démontrer par cette expérience que l’intonation provoque l’intention, que l’imitation provoque le sentiment, démontrer que la copie amène à la création.
Dans l’acte 2 nous démontrerons que la copie peut parfois dépasser l’original ! à force de copier on craque et ça nous emmène ailleurs... Nous ferons des digressions de ci de là. Il y aura des séquences de jeu reproduisant les acteurs de la Comédie française, puis nous partirons en lazzi, sur un détail, qui pourra être une réplique, un claquement de porte,
une surprise, un cri, un mot d’esprit, une exclamation, une injure, un éclat de rire.
Et nous emmènerons petit à petit l’acte 3 vers le chaos final dans un jeu
résolument contemporain. Nous ne serons pas nombreux, mais nous nous démultiplierons pour jouer tout ce qu’il y a à jouer, et nous traverserons ce dindon...enfin façon de parler...
furieusement dynamiques ! Natalie Royer
PRESSE
Le Progrès : Pleinement heureux d'avoir tant ri. Du Feydeau pur jus, dans un désordre indescriptible qui autorise toutes les folies. Un très grand moment.
Le Dauphiné libéré : Tout est donc bien jeu et grand jeu dans le jeu. Les trois actes sont sources de trouvailles visuelles et sonores qui dépoussièrent le vaudeville
GALERIE
Contact pro :
Ludovic Michel
Directeur des productions
06 82 03 25 41
rbdproductions@scenesblanches.com
http://rbdprod.com