AJOUTER À MA SÉLECTION

Le Paradoxe des jumeaux

  • De Jean-Louis Bauer, Elisabeth Bouchaud
  • Mise en scène Bernadette Le Saché
  • Avec Claire Aveline, Elisabeth Bouchaud, Karim Kadjar
  • Production RB|D Productions
  • Genre : Théâtre
  • Durée : 1h20
  • Date: Du 06 au 26 juillet 2019
  • Début : 16h45 - fin 18h05
  • Date de relâches : les 12 ET 19 juillet 2019
  • Nom du théâtre : Avignon-Reine blanche
  • Adresse : 16 rue de la Grande Fusterie
  • Code Postal : 84000
  • Ville : Avignon
  • Pays : France
  • Téléphone de réservation : 04 90 85 38 17

La pièce met en scène deux immenses physiciens du 20ème siècle : Marie Curie, qui comprit la radioactivité et découvrit le radium, et Paul Langevin, qui travailla sur l’électromagnétisme et la relativité. Après la mort de Pierre Curie, Marie Curie et Paul Langevin ont une liaison amoureuse. La presse d’extrême droite attaque alors l’« étrangère ». Pendant cette période terrible, Marie est soutenue par sa sœur Bronia qui rêve de la ramener dans une Pologne en lutte pour son indépendance. 

Science, passion, exil : l’épopée d’une grande pionnière
NOTE D’INTENTION
Nous avons choisi de débuter notre pièce lorsque Marie est veuve. Bronia, sa soeur, et Paul, l’élève préféré de Pierre, lui font oublier qu’elle est Madame Pierre Curie, nom dont elle signe tous ses articles scientifiques. Désormais c’est à nouveau Maria Slodowska, la Polonaise, capable de tomber amoureuse et de s’enflammer pour le pays où elle est née, qui recommence à vivre. Nous avons, en effet, cherché à retrouver la femme derrière la froide icône au regard sévère, posant dans sa sempiternelle robe noire. Cette scientifique de génie était aussi belle et sensible, séduisante et vulnérable. Et parce qu’elle était femme, étrangère de surcroît, on lui a fait chèrement payer son talent et son succès.
Lorsque Paul rentre dans le rang, et se résout à rester avec son épouse, c’est à nouveau Madame Pierre Curie qui ressurgit, et cela pour toujours. La femme épanouie se referme et se fane.

Nous avons voulu raconter quatre ans de vie en quelques scènes, lier l’histoire de la science avec les évènements intimes, révéler les étapes de la recherche et celles de la relation amoureuse. Le temps qui passe se mesure à l’aune des sentiments qui habitent nos personnages : soif de connaissance et plaisir de la découverte, révélation d’une nouvelle passion et nostalgie d’un ancien amour. Nous avons voulu donner à voir du théâtre en faisant surgir le rêve au coeur de la réalité.

Le Paradoxe des jumeaux, c’est à la fois une illustration de la théorie de la relativité inventée par Paul Langevin, et une façon de raconter les sentiments de Marie, qui balancent entre Paul et le souvenir de Pierre.

Jean-Paul Bauer, Elisabeth Bouchaud
PRESSE
Le Parisien : Elisabeth Bouchaud joue à merveille ce génie
Le Figaroscope : C'est fin, assez drôle par instants, et nous met toujours l'esprit en éveil.
La Vie : La mise en scène, sobre et élégante, rend hommage à cette scientifique passionnée
GALERIE
Contact pro :
Ludovic Michel
Directeur des productions
06 82 03 25 41
rbdproductions@scenesblanches.com